Avoir de l’agent n’est pas une fin en soi. Il sert à assurer des dépenses, à subvenir à des besoins et à accomplir des rêves. Pour qu’il puisse assurer ces finalités, il faut mettre en place une bonne gestion. Cette dernière est nécessaire si vous avez un objectif particulier comme atteindre l’autonomie financière, financer des vacances ou monter une entreprise à partir de votre épargne.

Mais même sans objectif particulier, la gestion de vos finances personnelles est nécessaire pour ne pas être pris de court par un cas de force majeure ou tout simplement pour avoir l’esprit tranquille.

Gestion des finances personnelles
Bien gérer ses finances personnelles n’est pas forcément instinctif

Une bonne gestion sans objectif particulier

Pour bien gérer ses finances personnelles, il faut procéder avec rationalité et non suivre ses envies aveuglément. En effet, la gestion est une affaire de logique et de parcimonie.

Calculer méthodiquement son budget mensuel

Bien gérer ses finances personnelles demande de la méthode. La première étape consiste à faire un état des lieux de vos revenus et dépenses chaque mois. Voici comment établir son budget mensuel simplement :

Choisissez votre support, un carnet ou un tableur

Prenez deux pages face à face, ou deux feuilles de calcul, et créez deux colonnes de même taille pour commencer à répertorier vos données

La première page pour le débit et le crédit

Sur la première page, inscrivez dans une colonne toutes vos dépenses et dans l’autre toutes vos recettes. Aidez-vous de vos relevés de compte sur la dernière année écoulée. Si une dépense ou une recette n’a lieu que 2 fois par an par exemple, divisez-la en 6 et inscrivez le montant dans votre budget mensuel.

La distinction entre les charges variables et fixes

La deuxième page que vous avez créée va vous servir à différencier vos charges variables de vos charges fixes. Regroupez chacune de vos dépenses en catégories aussi précises que possible. Ensuite, déterminez si ce sont des charges indispensables (fixes comme le loyer par exemple) ou non indispensables (variables, comme les restaurants).
Ce travail de catégorisation vous permet d’éliminer les dépenses inutiles et de réduire les dépenses variables.

Votre budget doit être réaliste et réalisable. Soyez aussi précis et détaillé que possible. Une technique efficace serait d’augmenter votre épargne tous les deux ou trois mois. Cela vous donne du temps pour vous acclimater à votre nouvelle grille de dépenses.

Attention toutefois à ne pas vous priver d’une dépense essentielle. Assurer toutes les dépenses indispensables avant de procéder à l’épargne donne une certaine fiabilité à votre budget.

Comment gérer ses dépenses et établir un budget ?

Conserver 6 mois d’avance de dépenses fixes liquides pour pallier en cas de coup dur

Gérer, c’est également prévoir. Un événement futur occasionnant une baisse ou une rupture de revenus peut être prévue en amont. Par exemple, si vous avez un contrat à durée déterminée, vous devrez considérer que vous éprouverez des difficultés financières à la fin du contrat.

Toutefois, il y a des imprévus qui peuvent être anticipés de manière globale, sans objectif particulier. Il peut s’agir d’un licenciement économique ou pour cause de crise sanitaire, d’un chômage technique, d’un accident, d’une maladie, etc. C’est la raison pour laquelle, il est important de conserver au moins six mois d’avance de dépenses fixes liquides pour être stable en cas de force majeure. Cette somme est appelée épargne de précaution et vous permet de garder la tête hors de l’eau en cas de coup dur.

Acheter des actifs plutôt que des passifs

Il est très important dans son éducation financière de faire la distinction entre des actifs et des passifs. 

Un passif est une dépense. C’est tout ce que l’on achète qui ne prend aucune valeur, souvent qui en perd même. Presque toutes nos dépenses classiques sont des passifs, les voitures y compris puisqu’lles perdent de la valeur à force de les utiliser et que de nouveaux modèles plus attractifs se présentent sur le marché.

Un actif, quant à lui, est un investissement. Ce sont par exemple des biens immobiliers, des actions en entreprise, tout ce qui fait un capital, un patrimoine. Pensez toujours à privilégier l’achat d’actifs que de passifs.

Gérer ses finances personnelles avec objectif en vue

Si la gestion de vos finances est une obligation pour vous même sans projets dans le futur, elle l’est encore plus si vous voulez épargner pour financer un projet en particulier.

Déterminer précisément l’objectif

Chaque personne a un objectif particulier. Si certaines personnes veulent ouvrir une petite entreprise d’ici 5 ans, d’autres veulent offrir à leur femme un voyage de noces inoubliable aux Bahamas par exemple. Ainsi, qu’il s’agisse d’un objectif d’indépendance financière, d’auto-entrepreneuriat, de financement des études de votre enfant, etc., le plus important est de le déterminer précisément.

Vous ne pouvez pas avoir des objectifs vagues comme « entreprendre dans le futur ». Vous devez avoir un budget prévisionnel qui détermine le nombre d’années qu’il vous faut en fonction de l’épargne mensuelle que vous pouvez supporter. Votre objectif doit être clair, réaliste et atteignable.

Placements à durées déterminées

Après avoir défini clairement vote objectif en termes de durée et de réalisation, vous pouvez maintenant déterminer la durée de vos placements. Celle-ci se fait en corrélation avec le type de projet que vous avez. Il existe plusieurs types de placement à durées déterminées. Le premier est compris entre 0 et 2 ans.

Il est plus adapté aux projets à court terme comme les vacances. Il peut également être utilisé si vous vendez un bien immobilier pour en acheter un autre et que vous voulez prendre le temps de bien le choisir. Parmi les titres, il y a le certificat de dépôt négociable (entre un jour et un an).

Il existe un autre placement entre 2 et 5 ans pour les projets à moyen terme qui vous permet d’investir le marché obligataire et celui des actions. Naturellement, le risque est plus grand que le précédent. Il est adéquat si vous projetez d’ouvrir une petite entreprise (PME, PMI) ou de créer une start-up.

Au-delà de 5 ans, vous pouvez investir dans une société de placement immobilier SCPI, dans un fonds commun de placement dans l’innovation FCPI, ou dans tout autre type de sociétés qui demande des fonds conséquents.

En clair, gérer ses finances personnelles revient à disposer de certains éléments : raison, patience et prévision.

Logo de Économie & Finance

Le résumé en 3 questions

Comment gérer ses finances personnelles ?

Gérer ses finances personnelles correctement ne s’improvise pas, cela demande de la méthode. Il faut identifier d’éventuels objectifs, connaître précisément son budget mensuel, distinguer les charges fixes des variables et privilégier l’achat d’actifs.

Pourquoi déterminer un objectif pour son épargne ?

Déterminer un objectif permet d’orienter son épargne vers des placements à court ou moyen terme. Vos objectifs sont pour bientôt ? Privilégiez l’épargne liquide comme le livret A. Vous pensez à financer les études de votre enfant qui vient de naître ? Envisagez peut-être l’immobilier.

Quelle est la différence entre un actif et un passif ?

Un passif est une dépense et un actif est un investissement. Par exemple, l’achat d’un vêtement est un passif quand l’achat d’actions dans une société qui vend des vêtements est un actif.

Logo de Économie & Finance

Pour aller plus loin

Pin It on Pinterest

Share This